Dantrium® Intravenous dantrolene sodium for injection USP

INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE : 

 

Le Dantrium (dantrolène sodique) intraveineux est indiqué pour le traitement d’une crise d’hyperthermie maligne.

 

Dès qu’une crise d’hyperthermie maligne est identifiée (c.-à-d., tachycardie, tachypnée, désaturation veineuse centrale, hypercarbie veineuse centrale, acidose métabolique, fièvre, rigidité musculosquelettique ou cyanose et peau couperosée), on doit prendre des mesures appropriées pour faire baisser la température du malade et on doit administrer le Dantrium intraveineux. De plus, on doit supprimer l’administration de tout agent anesthésique. Il est également important d’adopter une thérapeutique d’appoint pour le traitement des anomalies physiologiques et métaboliques. Lorsqu’on administre le Dantrium intraveineux dans les premiers stades d’une crise d’hyperthermie maligne, il produit les effets suivants : il baisse rapidement la température du corps, corrige l’acidose respiratoire et/ou métabolique, diminue la fréquence cardiaque, stabilise la tension artérielle et élimine la rigidité et/ou les fasciculations. D’après les mesures de la créatinine phosphokinase dans le sérum, on note que les malades qui reçoivent le Dantrium intraveineux au cours de la crise manifestent moins de destruction musculaire que les malades traités par d’autres moyens.

 

CONTRE-INDICATIONS :   

 

Aucune contre-indication connue lorsque le Dantrium (dantrolène sodique) intraveineux est utilisé au cours d’une crise aiguë d’hyperthermie maligne.

 

MISES EN GARDE : 

 

Général : L’administration de dantrolène sodique intraveineux dans le traitement d’une crise d’hyperthermie maligne n’est pas un substitut pour des mesures de soutien déjà connues. Ces mesures doivent être individualisées mais il sera habituellement nécessaire de discontinuer les agents suspects de déclenchement, s’occuper des besoins accrus d’oxygène, contrôler l’acidose métabolique, instituer le refroidissement au besoin, surveiller le débit urinaire et surveiller le déséquilibre des électrolytes. Se reporter aux mises en garde et aux informations posologiques complètes pour de plus amples renseignements.

 

EFFETS INDÉSIRABLES : Les effets les plus graves relatés suite à l’usage répété du Dantrium (dantrolène sodique) oral administré en tant que relaxant musculaire sont : hépatite, attaques brusques et épanchement pleural avec péricardite. On a signalé des cas mortels d’hépatite chez des patients traités au Dantrium pendant 60 jours ou plus. Certains patients recevant le Dantrium en tant que relaxant musculaire ont accusé une hépatite symptomatique et des dérangements hépatiques lors de tests en laboratoire. On a également signalé des cas infréquents de réactions cutanées acnéiformes. Se reporter à la monographie du produit de Dantrium en capsules pour une liste des effets indésirables rapportés lorsque le Dantrium est utilisé comme relaxant musculaire.

 

L’administration du dantrolène sodique intraveineux chez des volontaires humains est associée avec la perte de la force de saisie et la faiblesse dans les jambes, de même que des plaintes du système nerveux central subjectif.

 

D’après les données chez des volontaires humains, il sera parfois approprié de dire aux patients qui reçoivent le dantrolène sodique intraveineux que la diminution de la force de saisie et la faiblesse des muscles des jambes, surtout en descendant des escaliers, peuvent être prévues après l’intervention chirurgicale. En plus, des symptômes tels que l’étourdissement peuvent être notés. Comme certains de ces symptômes peuvent persister jusqu’à 48 heures, les patients ne doivent pas conduire une automobile ni exécuter toute autre activité dangereuse durant ce temps. La prudence est aussi indiquée aux repas le jour de l’administration car la difficulté d’avaler et l’étouffement ont été signalés. La prudence s’impose dans l’administration concomitante d’agents tranquillisants.

 

PRÉSENTATION :   Le Dantrium intraveineux est présenté en fioles de 70 mL, qui renferment une solution lyophilisée stérile de 20 mg de dantrolène sodique, 3 000 mg de mannitol et une quantité suffisante d’hydrate de sodium pour fournir un pH d’environ 9,5 lorsque la solution est reconstituée. Ce ne sont pas des fioles multidoses. Disponible en boîtes de 6 fioles.

 

Le Dantrium intraveineux est disponible uniquement dans les hôpitaux ou dans les cliniques de soins dentaires qui sont équipés pour administrer les mesures d’appoint nécessaires utilisées pour traiter les crises d’hyperthermie maligne.

 

Boîte de 6 fioles

DIN 01997572

 

Veuillez consulter la monographie du produit pour obtenir les informations posologiques complètes.

 

 

Dantrium IV

 

Methapharm s’engage à aider les professionnels de la santé en ce qui a trait au traitement de l’hyperthermie maligne (HM), une maladie génétique potentiellement mortelle.