Dantrium® Capsules - Dantrolene Sodium Capsules

INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE

 

Le Dantrium® en capsules (dantrolène sodique) est indiqué pour :

 

  • Maîtriser les manifestations de spasticité chronique du muscle strié imputables à des lésions de la moelle épinière, la paralysie par encéphalopathie, la sclérose en plaques, ou l’apoplexie, où la spasticité diminue l’utilisation fonctionnelle de l’activité motrice résiduelle.

  • Avant une chirurgie, comme mesure préventive, chez les malades susceptibles de souffrir d’hyperthermie maligne.

  • Suite à une crise d’hyperthermie maligne, comme contrôle ultérieur, chez les patients dont l’état a été stabilisé à l’aide du produit intraveineux (pour de plus amples renseignements sur le produit intraveineux, voir la section Posologie et administration dans la monographie du Dantrium intraveineux).

Le Dantrium n’est pas indiqué pour soulager les spasmes du muscle strié provoqués par les troubles rhumatismaux.

 

CONTRE-INDICATIONS

 

Le Dantrium® est contre-indiqué pour :

 

  • Les patients hypersensibles à ce médicament ou à tout ingrédient entrant dans sa formulation ou tout autre composant du contenant. Pour obtenir la liste complète de ces ingrédients, voir la section FORMES PHARMACEUTIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT.

  • Cas dans lesquels la spasticité est nécessaire pour maintenir le fonctionnement. La spasticité des muscles striés, sans activité volitive convenable (activité motrice résiduelle) peut se révéler utile dans des programmes de rééducation visant à maintenir la posture verticale et l’équilibre du patient, ainsi qu’à aider son comportement locomoteur. La diminution de cette spasticité provoquerait une réduction de la fonction plutôt que son amélioration.

  • Les patients ayant des troubles respiratoires, particulièrement ceux ayant une maladie respiratoire obstructive.
  • Les patients ayant une maladie hépatique active, telle qu’une hépatite ou une cirrhose.

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS


Mises en garde et précautions importantes

 

Hépatotoxicité
Étant donné les risques d’hépatotoxicité et d’hépatite symptomatique provoqués par le Dantrium (dantrolène sodique), on ne doit pas l’employer dans des conditions autres que celles recommandées. Les risques de lésion hépatique se rencontrent surtout chez les femmes, chez les patients de plus de 30 ans, les patients qui prennent d’autre(s) médicament(s), et les patients qui reçoivent des thérapies hépatotoxiques concomitantes. Le Dantrium peut exacerber un dérangement hépatique préexistant. Donc, avant et pendant le traitement, l’emploi du Dantrium doit être accompagné d’une évaluation et d’une surveillance adéquates des fonctions hépatiques de même que d’un relevé fréquent de la transaminase glutamique oxaloacétique sérique (sgot) et de la transaminase glutamique pyruvique sérique (sgpt) dans le sérum sanguin. Une période d’essai est recommandée, et si après 45 jours il n’y a aucune amélioration évidente, le traitement au Dantrium devrait être interrompu. La plus faible dose qui soit efficace pour chaque patient devrait être prescrite.


Cancérogénicité
Le dantrolène sodique est responsable d’une faible activité cancérigène chez les rats. Ainsi, on ne peut écarter la possibilité d’une activité cancérigène chez l’homme (voir Carcinogenèse et Mutagenèse). Se reporter aux mises en garde et aux informations posologiques complètes pour de plus amples renseignements.

 

EFFETS INDÉSIRABLES


Les effets les plus fréquents sont : somnolence, faiblesse, étourdissement, malaise, fatigue et diarrhée. Ces effets étaient habituellement passagers et peuvent être évités en recourant à de faibles doses de départ et en augmentant graduellement jusqu’aux doses maximales. La diarrhée peut être suffisamment grave pour justifier la suppression temporaire ou éventuellement permanente du médicament.

 

Pour d’autres effets moins fréquents énumérés en fonction des éléments suivants (cardio-vasculaire, gastro-intestinal, hépato-biliaire, respiratoire, SNC, uro-génital, musculo-squelettique, tégumentaire, hypersensibilité, autres, résultats hématologiques et de biochimie clinique anormaux), se reporter à la monographie du produit..

 

PRÉSENTATION

 

Le Dantrium se présente sous forme de capsules opaque orange et marron :

 

  • 25 mg (coiffe opaque orange et corps opaque variant de beige à marron) avec une ligne noire et la mention DANTRIUM 25 mg 0149 0030, bouteille de 100

Dantrium en capsules : 25 mg
Bouteille de 100
DIN 01997602

 

 

Veuillez consulter la monographie du produit pour obtenir les informations posologiques complètes.

Dantrium Capsules, 25mg and 100mg